Un nouveau Dieselgate ? L’AdBlue® n’est définitivement pas tout rose.

Entre les signalements par les automobilistes sur notre site (mais également auprès de l'Argus, Fiches-Auto ou sur plusieurs forums dédiés à l'automobile) de cristallisation d'AdBlue empêchant l'utilisation de leur voiture et nécessitant parfois un remplacement du réservoir d'urée coûteux avec des prises en charge par les constructeurs très variables, et l'augmentation du prix de ce fameux liquide "bleu", RéclameICI tente de faire le point sur le sujet.

Evidemment, nous appelons les lecteurs de cet article qui n'auraient pas encore déposé une réclamation et sont impactés par un problème AdBlue de le publier afin de mobiliser les marques concernées.

défaut antipollution Adblue démarrage impossible

Mais c’est quoi ce liquide AdBlue® ?

L’AdBlue® est une fluide spécialement conçue pour les véhicules Diesel qui intervient au niveau de l’échappement pour réduire la pollution.

C’est une marque déposée par l’Association Allemande de l’Industrie Automobile (VDA).

Sa composition est précisée dans la norme ISO 22241. L’AdBlue® c’est : 32,5% d’urée de haute pureté et 67,5% d’eau déminéralisée.

 

L’objectif louable est donc de diminuer l’émission de polluants : les NOx (ou oxydes d’azote) que les moteurs Diesel émettent de manière plus conséquente (4 à 5 fois plus) qu’un véhicule essence « équivalent ».

 

Il y a essentiellement deux molécules :

le monoxyde d'azote (NO)

le dioxyde d'azote (NO2)

Le dioxyde d'azote (NO2) est un gaz particulièrement irritant, qui pénètre dans les voies respiratoires. Il réduit la capacité d'oxygénation du sang et favorise l'asthme ou les bronchiolites. Par ailleurs, il est aujourd'hui le principal responsable des pluies acides, néfastes pour notre environnement.

L’AdBlue® est injecté dans le système d’échappement et se mélange aux gaz d’échappement, en amont du pot catalytique contenant le système SCR (technologie de réduction catalytique sélective en français).

Une réaction chimique se produit entre les NOx (oxydes d’azote) et l’ammoniac (NH3) produit par l’urée de l’AdBlue, les transformant en azote (N2) et en eau (H2O), sans danger pour la santé ou l’environnement.

(crédit photo : moteurnature.com)

La norme européenne EURO6 de seulement 80g/km de NOx devrait conduire à une généralisation du dispositif sur l'ensemble des moteurs Diesel.

Renault avait d'abord privilégié une technologie concurrente : le piège à NOx (ou NOx trap, en anglais) moins coûteux, mais moins efficace notamment en usage réél.

 

 

Quels sont les problèmes pour l’automobiliste que peuvent engendrer cette technologie SCR à base d’AdBlue® ?

 

Après la panne d’essence, la panne d’AdBlue…

Le dispositif antipollution à base d’AdBlue® est un dispositif qui ne peut être déconnecté. Si celui-ci se met en erreur (par exemple en raison d’un réservoir vide), le démarrage de votre véhicule devient impossible. Il faut donc s’assurer de ne pas tomber en panne d’AdBlue® dans votre réservoir prévu à cet effet, et il est donc recommandé de disposer d’un bidon d’AdBlue® dans votre véhicule.

L’utilisation d’eau pour remplir le réservoir d’AdBlue® en cas de panne est vivement déconseillée, car il y aurait des risques d’endommager durablement votre catalyseur d’échappement.

 

Prix croissant et consommation croissante également…

L’AdBlue® est réalisé à partir d’une réaction chimique entre gaz naturel et ammoniaque.

Le prix du gaz naturel augmente en ce moment, et le produit utilisé sur de nombreux moteurs Diesel moderne voit son prix augmenter.

Les automobilistes, au-delà du prix de l’essence, contenu actuellement par des mesures de l’État devront aussi faire face à l’augmentation du prix prévisible de l’AdBlue® dans les prochains mois.

En moyenne, les constructeurs et les journaux spécialisés indiquent une consommation variant entre 1 litre pour 1.000 kilomètres parcourus et 1 litre pour 8.000 kilomètres (belle différence). Ainsi la Peugeot 308 1.5 BlueHDi 130 ch nécessiterait plus de 1 litre par 1000 kilomètre (en conduite autoroutière). Certains véhicules atteignant plusieurs litres d’AdBlue® aux 1000km notamment en traction.

À un prix se situant entre 0,7 et 2€ le litre, ce surcoût n’est plus tout à fait négligeable.

De plus, l'entrée en vigueur de la nouvelle norme Euro 6d, viendra probablement accroitre la consommation d’AdBlue® (d’un facteur prévisible de 2 à 3).

 

Réservoir AdBlue® à côté du réservoir de gazole : attention à l’inattention

Sur les premiers véhicules équipés, le réservoir d’AdBlue® se trouvait dans le coffre, à côté de la roue de secours (exemple : C3).

(crédit photo : Auto5)

Désormais et étant donné la fréquence de remplissage et la présence de pompe AdBlue® dans certaines stations essence, par commodité, le réservoir se trouve à côté du réservoir de gazole. Mais attention à la confusion, remplir le réservoir de gazole avec du AdBlue® n’est pas du tout anodin, et il faut vidanger le réservoir immédiatement et ne surtout pas faire tourner le moteur. L’AdBlue® est corrosif et risque de causer des dommages importants.

 

Incidents immobilisant le véhicule - cristallisation

Des incidents font part de problèmes liés à la cristallisation du liquide. Les cristaux qui se forment alors sont susceptibles de boucher la pompe, le capteur de niveau, le réservoir voire de déformer le réservoir en question.

Dans certaines conditions de fonctionnement, la température des gaz d’échappement ne serait pas suffisante pour que la réaction de l’AdBlue® soit complète. Il y a alors le risque que se forment des cristaux d’acide cyanurique et qu’ils obstruent le système SCR, entraînant l’immobilisation du véhicule.

Certaines conditions d’utilisation favoriseraient la formation de ces cristaux :

  • utilisation du véhicule dans des conditions de très basse température
  • les trajets courts et les arrêts à répétition ou une faible utilisation journalière

 

Des signalements nombreux remontent sur RéclameICI principalement concernant les marques Peugeot et Citroën.

Des problèmes identiques remontent des mêmes marques sur Portal da Queixa, notre site partenaire au Portugal.

Une simple recherche sur les réclamations comprenant AdBlue permet de constater rapidement les marques affectées.

Les véhicules français équipés d’une telle technologie sont les BlueDci chez Renault et BlueHDi chez Stellantis / PSA (Peugeot Citroën)

 

(Image issue du site TotalEnergies, à but d'illustration du propos)

La pompe ne peut quant à elle être changée seule et le remplacement du réservoir d’urée peut coûter de l’ordre de 1.000 à. 1.500€.

En fonction des cas, de l’âge du véhicule, de l’endroit où il a été entretenu, des prises en charge plus ou moins « spontanées » peuvent être proposées par l’agent ou le concessionnaire de la marque, souvent au-dessous de 50% au-delà de 5 ans et 100.000km, et limitée au prix de la pièce (pas de prise en charge de la main d'oeuvre).

Autre problème important qui remonte, l'indisponibilité des pièces, notamment sur Citroën C3 bluehdi. Pas de pièce actuellement, et pas de date de disponibilité et aucun véhicule de remplacement ne semble proposé pour des véhicules âgés.

 

Additifs ou alternatives à l’AdBlue

Total propose un produit avec additif alternatif à l’AdBlue® pour éviter ce phénomène de cristallisation : le ClearNox.

Il est destiné aux poids lourds (camion, bus, tracteurs) qui utilisent cette technologie depuis 2006 et dont l’immobilisation est nécessairement coûteuse.

Cela semble indiquer que le problème est bien connu, y compris sur des véhicules dont l'usage est intensif.

Certains fabricants comme Warm Up proposent un additif à ajouter dans votre réservoir d’AdBlue® pour éviter la cristallisation.

Il est évidemment difficile de dire si l’utilisation régulière de tels additifs peuvent éviter aux automobilistes de rencontrer ces mésaventures.

 

 

Quelques unes des nombreuses réclamations déposées en France et au Portugal :

 

Citroën C3 Aircross 2017 69.000km, véhicule entretenu dans le réseau Citroën :

Véhicule inutilisable, refus de prise en charge par Citroën :

https://reclameici.fr/brands/citroen/complaints/citroen-reservoir-adblue-allumage-du-temoin-adblue-defaut-dantipollution-malgre-ajout-duree-citroen-c3-aircross-2017-c3-aircross-achetee-en-2019-en-concession-citroen-lyon-prise-en-charge-citroen-1073422

 

Citroën C3 bluehdi 2016, 100.000km (prise en charge 42%, pièce indisponible)

https://reclameici.fr/brands/citroen/complaints/citroen-c3-bluehdi-2016-reservoir-adblue-defaut-pollution-c3-bluehdi-adblue-probleme-recurrent-connu-de-citroen-de-cristallisation-du-produit-adblue-endommageant-le-reservoir-1089922

 

Citroen c3 business (2016 106.000km)

1000€ - 40% de prise en charge

https://reclameici.fr/brands/citroen/complaints/citroen-allumage-temoins-moteurserviceureeremplacement-reservoir-ad-blue-citroen-c3-2016-achetee-concession-062022-garantie-8-mois-sauf-cette-piece-vice-cache-reservoir-adblue-stellantis-1087622

 

C3 2016 avec 165.000km 

1260€ ttc (Prise en charge Citroën 35%)

https://reclameici.fr/brands/citroen/complaints/citroen-defaut-de-fabrication-systeme-adblue-citroen-c3-changement-du-reservoir-duree-prise-en-charge-tres-partielle-citroen-et-rupture-de-stock-citroen-sur-piece-pas-de-solution-service-client-citroen-1052322

 

Prise en charge insuffisante par Citroën :

https://portaldaqueixa.com/brands/citroen-portugal/complaints/citroen-defeito-no-deposito-ad-blue-80336422

Je suis ici pour montrer mon mécontentement envers le groupe psa plus précisément envers citroen. Comme je m'étais déjà plaint précédemment ma voiture a un défaut dans le réservoir ad blue et 1 injecteur. La marque n'assume que 42% du réservoir et de l'injecteur, d'un défaut que tous les véhicules avec ad blue après 4 à 5 ans présentent en raison de la déficience des composants dans la fabrication. Ils devraient assumer 100%. De cette façon, ils trompent et volent le client. Je ferai tout pour vous en parler sur les réseaux sociaux et ne comptez pas sur moi pour acheter à nouveau des véhicules du groupe psa.

 

Obsolescence programmée chez Citroën ?

https://portaldaqueixa.com/brands/citroen-portugal/complaints/citroen-avaria-do-deposito-do-adblue-ureia-1-76957122

Bonjour,

Je suis propriétaire d'une Citroën C4 Cactus 1.6 BLUEHDI Shine 11/15 (novembre 2015) avec environ 100.000km, au cours du mois de juin actuel, et lors d'un voyage de vacances, est apparu sur le tableau de bord du véhicule l'avertissement "défaut moteur" suivi de l'avertissement "service urée". J'ai immédiatement arrêté la voiture et téléphoné à l'atelier Citroën du concessionnaire Auto-Benfica, qui s'appelle Auto-Continente, où j'ai acheté la voiture. On m'a informé que la voiture pouvait se bloquer et ne plus démarrer et on m'a suggéré de faire le plein de 5l d'AdBlue® (Urée). En suivant la suggestion de l'atelier du concessionnaire, je me suis arrêté pour faire le plein d'urée et le témoin d'urée s'est éteint momentanément, pour se rallumer plus tard avec l'avertissement "défaut du système antipollution", j'étais à environ 600 km de chez moi, le véhicule ne s'est pas bloqué, mais j'ai fait un voyage avec un enfant de 4 mois comme passager par peur d'être bloqué au centre de la péninsule ibérique avec plus de 40º de température.

En arrivant chez moi, j'ai immédiatement réservé une intervention chez Auto-Continente, chez la marque, en plus de toutes les révisions et interventions dont la voiture a fait l'objet, j'ai reçu le jour même le retour d'expérience, panne du réservoir et de la pompe Adblue, un budget de réparation d'environ 1380€. L'intervention a été effectuée et payée (1274,13€) sans aucune explication sur ce qui s'est passé, ce que j'ai appris par une troisième personne qui est mécanicien chez un autre concessionnaire Citroën situé dans le nord du pays, situation confirmée par une recherche ultérieure sur Internet, où il existe de nombreuses plaintes sans réponse de Citroën sur le défaut en question, un défaut d'usine, ou pire, un cas d'obsolescence programmée, comme cela se produit dans la plupart des véhicules Citroën et Peugeot du même âge/équilométrie.

Je dépose cette plainte sans aucun espoir d'obtenir un quelconque dédommagement de la part de Citroën, ni même un quelconque retour d'information, mais elle sert et servira à évaluer à la fois le produit, la voiture, et le service de réparation et d'assistance à la clientèle fourni par Citroën.

Cependant, je ferai mon évaluation en fonction du retour public que cette plainte reçoit, si je suis satisfait, Citroën ne perdra pas un client à l'avenir, sinon, je peux affirmer que ma relation avec Citroën est marquée par cette expérience qui me servira d'avertissement lorsque je prendrai la décision de changer de véhicule.

 

Citroën immobilisée et prise en charge au 2/3

https://portaldaqueixa.com/brands/citroen-portugal/complaints/citroen-avaria-do-deposito-do-adblue-ureia-1-76957122

Ma citroen c4 cactus, achetée au point de vente terauto pico, a donné un avertissement de défaut du système AdBlue® début avril. A ce moment, le point de vente a été contacté afin de programmer le diagnostic. Au moment du contact, la voiture disposait de 900 km d'autonomie pour réparer le défaut. Le concessionnaire n'était disponible pour la programmation qu'environ 2 semaines plus tard, le 26/04/2022. Cependant, le 23/04, lorsque le décompte a atteint 400 km, les lumières et les alertes se sont éteintes. La voiture est encore allée faire le diagnostic, mais sans succès. Le 27/06 passé, les mêmes alertes sont revenues. J'ai contacté le concessionnaire à nouveau et ils ont dit qu'ils n'étaient pas disponibles pour les diagnostics. Entre-temps, les alertes se sont déjà déclenchées et sont réapparues. Le 27/6, j'ai été informé que je ne devais payer que le coût de la main-d'œuvre et de l'AdBlue® pour remplir le réservoir, et que l'achat d'un nouveau réservoir serait à la charge de Citroën. Aujourd'hui, j'ai été informé que Citroën ne couvre que 67 % du coût du réservoir et que ce changement est intervenu le mois dernier. Eh bien, si ma voiture est en panne depuis le mois d'avril, si le diagnostic n'a pas été fait en raison de l'indisponibilité du concessionnaire et si les alertes se déclenchent sans que la panne ait été résolue, comment peut-on appliquer un changement de conditions au bout d'un mois à une situation qui dure depuis quatre mois ? Cette prestation de services et cette assistance sont inacceptables, toujours indisponibles, même pour établir des diagnostics et sans capacité de réponse. Pour vendre des voitures neuves, ils sont toujours disponibles, mais pour assister les voitures vendues, il n'y a jamais de place libre. Enfin, après avoir demandé au concessionnaire et à la marque que les conditions du mois d'avril soient appliquées, lorsque j'ai contacté votre représentant pour vérifier la situation et que, par sa faute, le diagnostic n'a pas été fait à temps, je n'ai pas obtenu une résolution favorable et, par conséquent, j'ai dû payer 33% de la valeur de la pièce.

 

Pas de prise en charge remplacement du réservoir pour entretien en dehors du réseau Citroën

https://portaldaqueixa.com/brands/citroen-portugal/complaints/citroen-deposito-de-addblue-74811222

J'ai acheté une Citroën C3 1.6 BLUEHDI FEEL, immatriculée 70-SP-97, il y a 4 ans, comme voiture de service, qui a environ 70.000 km. J'ai une dépense à payer à l'atelier, Citroën Rangel e Oliveira à Aveiro, de 1090 euros, car il a les capteurs du réservoir ADD BLUE cassés ou endommagés.

Je pense que Citroën devrait prendre en charge cette dépense parce que la voiture est neuve et que ce système d'appoint bleu devrait avoir un défaut ou alors il n'a pas été correctement programmé/testé pour tomber en panne avec si peu de kilomètres. Je sais que c'est une mécanique récente, qui peut faire l'objet d'améliorations, pour ne pas apporter autant de désagréments et de dommages au consommateur.

Je sais que je n'ai pas les révisions apportées à la marque, car elles sont trop chères, mais la voiture est très bien entretenue, comme on peut le prouver.

J'apprécierais que cette situation soit analysée correctement, car je pense avoir raison et aussi parce qu'un "client satisfait est le meilleur vecteur de communication/publicité".

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués,

Maria de Jesus Pinheiro

 

Prise en charge par Peugeot à moins de 50% innacceptable

https://portaldaqueixa.com/brands/peugeot-portugal-automoveis-s-a/complaints/peugeot-defeito-do-deposito-adblue-1-79825722

Messieurs,

Le 19/08/2022, mon épouse s'est rendue chez le concessionnaire LPM de Santarem où elle a acheté ma Peugeot 308 immatriculée 58-RL-56 et où la voiture a toujours été révisée depuis la date d'achat.

La raison de cette visite était due à l'apparition de plusieurs avertissements sur l'écran du véhicule. D'abord UREA, puis SERVICE et enfin le symbole du moteur.

On lui a dit qu'il pouvait voyager jusqu'à 1100 km sans problème. Il a expliqué qu'il y a des avertissements successifs qui apparaissent sur le véhicule jusqu'à ce qu'il s'arrête (comme décrit dans le manuel).

La vérification de la voiture était prévue pour le 24/08/22.

Le matin du 20/08/22, au démarrage de la voiture, les différents avertissements avaient disparu et la même chose s'est produite les jours suivants : 21 et 22/08.

Le 23/08/22, un seul signal d'alerte est apparu, celui du moteur, et je suis allé immédiatement au LPM pour signaler la situation.

Hier 24/08/22, LPM m'informe qu'il y a un problème dans le réservoir de l'AdBlue® et qu'il faut le remplacer.

Ils m'ont informé qu'une remise de 42 % serait accordée sur le coût du réservoir !

Surpris par ce comportement, je demande "si Peugeot assume une remise de 42%, est-ce parce qu'ils considèrent que le défaut est de leur responsabilité (défaut de fabrication) et non un problème d'entretien ?

Si Peugeot suppose qu'il s'agit d'un problème de sa responsabilité, Peugeot devrait prendre en charge le coût total du remplacement et ne pas le facturer au client qui n'est pas responsable du défaut de l'équipement.

Par ailleurs, à ma connaissance, il y a eu plusieurs situations similaires où Peugeot a supporté l'intégralité du coût de remplacement de l'équipement en question.

Je suis fidèle à la marque Peugeot depuis de nombreuses années et je suis surpris et déçu par ce comportement. J'espère que l'entreprise assumera ses responsabilités envers ses clients en cas de défaut de conception ou de fabrication et qu'elle prendra en charge la totalité du coût de remplacement de l'équipement. Ce n'est qu'ainsi que ma relation de confiance avec la marque Peugeot ne sera pas définitivement compromise.

Je suis sûr que vous accorderez à cette affaire toute votre attention et j'attends votre décision.

Meilleures salutations.

Santarém, 25 août 2022

Vasco Sá Nogueira

30 AUG

 

Peugeot n'assume pas ses responsabilités concernant ces pièces défectueuses AdBlue

https://portaldaqueixa.com/brands/peugeot-portugal-automoveis-s-a/complaints/peugeot-defeito-no-sistema-antipoluicao-adblue-78854522

J'ai acheté un peugeot 5008 1,5 BlueHDI 130cv d'occasion 2018 mais avec les révisions toujours faites chez peugeot. En ma possession j'ai déjà fait 2 révisions en LPM Leiria - Atelier Peugeot.

Dans le dernier service, déjà avec les célèbres et caractéristiques avertissements du groupe PSA de "défaut moteur", "ajouter ADBLUE" (bien qu'ayant assez d'ADBLUE) et "démarrage impossible dans x kms" a été détecté dans LPM Leiria un problème dans le système d'injection d'AdBlue® qui nécessite son remplacement. Il n'est pas acceptable que cette pièce ou ce système ait une durée de vie utile de seulement 4 ans, ni qu'il y ait autant de plaintes en cours concernant ce système AdBlue® qui prouvent seulement qu'il y a un grave défaut d'origine qui devrait être assumé par PEUGEOT.

Ces problèmes avec le système AdBlue® sont récurrents, il y en a des milliers dans le groupe PSA et ils sont nécessairement causés par des pièces avec des défauts de fabrication ce qui signifie que, dans ce cas, PEUGEOT devrait prendre la responsabilité de remplacer gratuitement la pièce défectueuse, sinon elle perdra des milliers de futurs clients qui logiquement ne sont pas satisfaits du produit qu'ils ont acheté et ne se laisseront pas berner à nouveau ou faire une recommandation positive de PEUGEOT.

Merci de votre attention.

Sincèrement,

Tiago Saraiva

 

Remplacement de la pompe AdBlue sur Mecredes MB C200 Bluetec faiblement kilométrée

https://portaldaqueixa.com/brands/mercedes-benz-portugal-s-a/complaints/mercedes-benz-substituicao-de-bomba-de-adblue-numa-viatura-com-menos-de-5-anos-e-apenas-39000-kms-31467619

Par la présente, je me plains du fait que ma voiture, une MB C 200 Bluetec de fin 2014 avec seulement 39.000 kms a dû remplacer la pompe AdBlue® sans que la marque n'ait participé aux frais de cette réparation qui ont dépassé 1.300€ !

Je ne comprends pas comment un dysfonctionnement/défaut de cette gravité peut survenir sur des véhicules de cette marque, dont la qualité et la longévité de ses produits sont clairement de notoriété publique ! Aggravé par l'état du véhicule, avec si peu d'utilisation en 4 ans de vie.

 

Prise en charge par Opel du remplacement du réservoir d'urée à 30% ! Opel Crossland récente

https://portaldaqueixa.com/brands/opel-portugal/complaints/opel-substituicao-de-deposito-de-adblue-77937522

En décembre 2019, j'ai acquis une Opel Crossland, une voiture de service d'environ 7 mois, immatriculée en avril de la même année.

Toutes les révisions de cette voiture ont été effectuées dans les ateliers du même concessionnaire qui l'a vendue, Santogal. Le 5 de ce mois, sur le chemin du retour, j'ai remarqué un voyant orange qui restait allumé et le message "dysfonctionnement du moteur". Contactez l'atelier pour la réparation". Le lendemain, le 6, j'ai contacté le service clientèle de Santogal, j'ai signalé ce qui s'était passé et une visite à l'atelier a été programmée pour le 11 juillet, à 11 heures. Lorsque j'ai posé la question de savoir si je pouvais continuer à conduire avec le véhicule, il m'a été suggéré de me rendre au garage le lendemain pour poser cette question. Le 7, je me suis rendu au garage, j'ai demandé si je pouvais ou non continuer à conduire la voiture et j'ai ajouté que, sur le trajet entre mon domicile et le garage, soit environ 25 km, le voyant orange avec le symbole du moteur n'était pas resté allumé et le message "besoin de réparation" n'était pas apparu. On m'a répondu que je pouvais continuer à conduire la voiture et que, au lieu de laisser la voiture le 11, à 11 heures, comme prévu, je devais le faire seulement le 13, entre 9 heures et 9 h 30. Et c'est ainsi que la voiture a été laissée le 13, à 09:25.

À 14 heures ce même jour, le garage m'a contacté et m'a dit que le réservoir d'AdBlue® devait être remplacé car il y avait un problème de pression dans la pompe, qui se trouve à l'intérieur du réservoir et ne peut être ouverte, ce qui rend impossible toute réparation et nécessite le remplacement du réservoir, ce qui me coûterait 800,00 euros.

J'ai été étonné qu'une voiture de trois ans avec 60 000 km doive être remplacée par un réservoir d'AdBlue® à cause d'une pompe défectueuse, une pompe qui fonctionne à l'intérieur d'un réservoir étanche et, en tant que tel, dans un environnement parfaitement contrôlé et toujours avec le même fluide. Je ne peux que comprendre qu'il s'agit d'un défaut de fabrication de ces véhicules et, en tant que tel, il me semble qu'Opel devrait prendre en charge le coût total du remplacement du réservoir, que la garantie ait expiré ou non. Je peux comprendre que des pièces se brisent à l'usure, mais je ne pense pas que la panne d'un réservoir d'AdBlue® le soit.

Lorsque je suis allé récupérer la voiture et payer la réparation, c'est-à-dire le remplacement du réservoir, le 15 de ce mois, j'ai été informé que Santogal partait du principe qu'Opel prendrait en charge 30 % du coût de cette réparation, ce qui ne fait que renforcer ma conviction que ce défaut est un problème préexistant et qu'Opel devrait supporter l'intégralité du coût de sa résolution.

Je joins la facture de réparation et le rapport de panne. J'ai demandé à l'atelier un rapport détaillé sur les problèmes qui ont conduit au diagnostic étant le remplacement dudit réservoir, que je vous enverrai dès qu'il sera mis à ma disposition.

Alice Ramilo

 

 

 

 

Tentation de déconnexion et risque

Certaines entreprises proposent de contourner ce dispositif en modifiant l’électronique du véhicule, ce qui n’est évidemment pas autorisé, mais permet au véhicule de passer outre le message « démarrage impossible »

Attention, le véhicule est homologué avec ce dispositif, et la mesure antipollution pourrait faire apparaitre la déconnexion du système SCR et vous serez alors passible d’amende.

Cette « solution » serait monnaie courante sur les poids lourds d’après plusieurs enquêtes notamment menées en Allemagne.

Ainsi, dans une étude pour la ZDF (datée de 2017), l'université de Heidelberg et l'Association pour l'industrie du transport Camion Pro Professeur estiment que 20% des camions d'Europe de l'est seraient équipés de ce système pirate.

Chaque année, on estime que ces camions truqués parcourent 16 milliards de kilomètres sur les routes allemandes, d'où un rejet supplémentaire dans l'air de 14 000 tonnes d'oxyde d'azote.

Aucune information cependant sur la pollution engendrée par ces mêmes camions qui ne s’arrêtent pas à la frontière entre la France et l’Allemagne.

Il est évident que ces pratiques sont à bannir, que ce soit pour limiter la facture ou pour contourner une défaillance du système, mais il faut que les constructeurs et les équipementiers assument leur responsabilités et ne fassent pas payer aux consommateurs des défauts de conception.

Faurecia ou Plastic Omnium sont des équipementiers fournissant des réservoirs AdBlue.

 

Conclusion

En France et au Portugal (où les automobilistes achètent beaucoup de voitures françaises), le phénomène semble s’accentuer avec des pannes fréquentes sur des véhicules encore récents (moins de 8 ans).

Il semble toucher particulièrement les véhicules des marques Peugeot et Citroën, même si sur les forums d’autres marques sont également mentionnées, mais peut-être ont elles mis en place des prises en charge plus généreuses ?

Les véhicules roulant moins semblent plus touchés par le phénomnène. Peut-être que la crise Covid et ses confinements ou le moindre usage des véhicules a amplifié le problème. Dans les réseaux constructeurs, certains n'hésitent pas à dire qu'il ne faut pas acheter un Diesel pour rouler moins de 25.000km par an.

Peut-être faudrait il des recommandations sur l'usage d'AdBlue avec additif pour les "petits rouleurs" par les constructeurs.

Il nous semble en tout cas anormal de considérer un réservoir comme une pièce d’usure et sauf à démontrer que les consommateurs ont une responsabilité quelconque en utilisant d’autres liquides que ceux préconisés, la prise en charge de l’opération de remplacement semble bien insuffisante notamment sur des véhicules dont l’âge est compris entre 5 et 10 ans.

Le groupe PSA / Stellantis doit prendre ce sujet au sérieux et proposer des prises en charge adéquates aux consommateurs pénalisés.

Quelles sont les solutions pérennes en concertation avec les équipementiers concernés ou les pétrochimistes qui commercialisent leur AdBlue pour éviter la récurrence ?

Comme indiqué par certains de nos utilisateurs (chez RéclameICI ou Portal da Queixa), ce problème est considéré comme un vice caché ou de l’obsolescence programmée par les clients des marques, et pourrait si cela est confirmé par des actions en justice engager la responsabilité des constructeurs / équipementiers au-delà de la période de garantie contractuelle du véhicule sur ces organes (réservoir d'urée).

C’est d’autant plus important que dans cette période de tension sur le pouvoir d’achat, les mesures alternatives que pourraient être tentés de prendre les automobilistes pourraient se révéler désastreuse d’un point de vue écologique.

 

En attendant, chers lecteurs automobilistes qui lisez ces quelques lignes, remontez vos problèmes AdBlue / réservoir d’urée sur RéclameICI.

Pour Citroën : https://reclameici.fr/brands/citroen

Pour Peugeot : https://reclameici.fr/brands/peugeot

Pour Renault : https://reclameici.fr/brands/renault

Pour Dacia : https://reclameici.fr/brands/dacia

 

Pour les autres marques, rendez-vous sur RéclameICI cherchez sur la barre de recherche et publiez.

C’est gratuit, et plus il y a de réclamants, plus il y a de répondant de la part des marques.

 

Liste non exhaustive des véhicules équipés de système SCR / AdBlue:

  • Citroen C4 Picasso II/Spacetourer 
  • Peugeot 308 II 1.5/1.6/2.0 HDi/BlueHDi 
  • Citroen C4 Picasso/DS4 Peugeot 3008 
  • Opel – Crossland X 1.6 CDTI 
  • Citroen C4 Picasso II/C4 Spacetourer Peugeot 3008 II/5008 II 1.5/1.6/2.0 BlueHDi 
  • Peugeot – 2008 I | 208 I | 301 1.5/1.6 BlueHDi 
  • Citroen C5 III Peugeot 2008/508 
  • Peugeot Boxer 2006 
  • Citroen Jumper 2006 Fiat Ducato 2015 
  • Peugeot 5008 1.5/1.6/2.0 BlueHDi 
  • Citroen C-elysee/C3 II 2009/C3 Picasso/C4 II/C4 Picasso II/DS3/DS4 
  • Peugeot Rifter 1.5 BlueHDi 
  • Citroen C-crosser/C3 III 2016/C3 Picasso/C4 II/C4 Cactus/C4 Picasso/C4 Picasso II Peugeot 2008/208/301 
  • Peugeot Partner 1.5 BlueHDi 
  • Citroen Berlingo 1.6 HDi/BlueHDi Peugeot Partner 1.6 HDi/BlueHDi 
  • Opel Combo Life/Tour 1.5 CDTI 
  • Citroen Jumpy Toyota Proace 
  • Peugeot 2008/208/301 1.6 HDI 
  • Citroen Berlingo 1.5 BlueHDi 
  • Peugeot Expert 2.0 BlueHDi 
  • Citroen – C3 III | C3 Aircross II | C4 Cactus | C-Elysee 1.5/1.6 BlueHDi

Commentaires(0)

Une solution à chaque problème ?

Abonnez-vous à la newsletter !Vous recevrez par email des actualités, des conseils ou des éclairages. Notre objectif, à chaque problème sa solution.