Classement dans la catégorie
  • Royal Air Maroc est une compagnie aérienne marocaine.
    Avis Royal Air Maroc - Réclamation Royal Air Maroc - Remboursement Royal Air Maroc - Annulation Covid Royal Air Maroc - Contact Service Client Royal Air Maroc

  • COMPAGNIE NATIONALE ROYAL AIR MAROC
    38 Avenue de l’Opéra
    75002 Paris
  • ram_france@royalairmaroc.com
Partagez cette réclamation
Est-ce votre entreprise ? Cliquez ici

Royal Air Maroc - Royal Air Maroc refuse de me rembourser en numéraire !

Résolue
109321
576
Lauriane a déposé la réclamation

Je devais voyager sur les lignes de Royal Air Maroc de l’aéroport de Lisbonne , (Portugal) à l’aéroport de Cotonou (Bénin) au moyen du vol n°AT983 puis n°AT551 le 07 février 2021 avec une escale à Casablanca, de 7 heures 55 pour une arrivée le 08 février à 05:10, Cotonou.
Et un retour de l’aéroport de Cotonou, (Bénin) à l’aéroport de Lisbonne (Portugal) au moyen du vol n°AT553 puis n°AT980 le 06 mars 2021 avec une escale à Casablanca de 3 heures 25 pour une arrivée à Lisbonne le 06 mars à 15:10.
J’ai acheté mon billet d’avion et celui d'un autre membre de ma famille sur le site internet d’OPODO.
Or, ROYAL AIR MAROC a annulé ce vol à deux reprises (j'avais changé mon départ pour le 12/02 mais ce dernier a lui aussi été annulé). Ni Opodo ni RAM ne m’a proposé de réacheminement qui me convienne, évoquant la fermeture des frontières au Maroc.
Je suis parfaitement consciente que cette annulation avait pour cause des «circonstances extraordinaires », et, qu’en conséquence, je ne peux pas prétendre à l’indemnisation forfaitaire, prévue par l’article 7 du règlement 261/2004 du Parlement Européen et du Conseil.
Etant donné que Opodo est l’agence de voyage et mon intermédiaire entre ROYAL AIR MAROC et moi, je les ai contactés à plusieurs reprises afin de bénéficier d’un remboursement en numéraire. Opodo m’a répondu qu’ils attendaient d’avoir le remboursement de la RAM avant de l’acheminer vers mon compte. La RAM quant à elle, m'a fait ses plates excuses en me proposant un avoir!

Or, l’ordonnance n° 2020-315 du 25 mars 2020, relative aux conditions financières de résolution de certains contrats de voyages touristiques et de séjours en cas de circonstances exceptionnelles et inévitables ou de force majeure, ne s’applique pas aux vols secs, tandis que la demande formulée par IATA aux autorités de l’Union Européenne de déroger aux textes réglementaires européens applicables a été rejetée.

En conséquence, le règlement 261/2004 du Parlement Européen et du Conseil ne peut que s’imposer. Les articles applicables sont les suivants :
« Article 5 Annulations 1. En cas d’annulation d’un vol, les passagers concernés: a) se voient offrir par le transporteur aérien effectif une assistance conformément à l'article 8:
—> Art 5 du règlement 261/2004 du PE
Article 7, paragraphe 3 : « L’indemnisation visée au paragraphe 1 est payée en espèces, par virement bancaire électronique, par virement bancaire ou par chèque, ou, avec l’accord signé du passager, sous forme de bons de voyage et/ou d’autres services.
Or non seulement il m’a été injustement annoncé par la RAM que seul un bon à valoir pouvait servir de compensation, mais en plus je n’ai jamais donné un tel accord signé et je constate qu’il est dans mon droit et c’est bien mon souhait, de recevoir un remboursement en numéraire depuis le 10/02.
Enfin je vous rappelle la « Recommandation (UE) 2020/648 du 13 mai 2020″, publié au Journal Officiel de l’Union Européenne du 14 mai 2020 pour obliger un avoir, elle stipule notamment :
Extrait de l’article 1 de la « recommandation » en cause :
« La présente recommandation concerne les bons à valoir que les transporteurs ou les organisateurs peuvent proposer aux passagers ou aux voyageurs comme alternative au remboursement en espèces, sous réserve que le passager ou le voyageur l’accepte volontairement, dans les cas suivants:
a) en cas d’annulation par le transporteur ou l’organisateur à partir du 1er mars 2020 pour des raisons liées à la pandémie de COVID-19, dans le cadre des dispositions suivantes:

—> Recommandation (UE) 2020/648 du 13 mai 2020

Or, ce sont bien les articles 8, paragraphe 1, point a), et 7 (et aussi l’article 5) qui imposent le droit au remboursement, et qui soumettent le bon d’achat à l’acceptation volontaire du passager.
Comme vous pouvez le voir en pièce-jointe, le vol du 07/02 a été annulé et j’en ai été informée le 1er février 2021. Un vol le 12 février a été réservé par la suite puis annulé le 05 février 2021. La demande de remboursement en numéraire vous a été demandée dans un mail datant du 17/02, auquel j’ai reçu une réponse vague comme quoi ma demande était traitée, puis la proposition "imposée" et insatisfaisante de me remettre un avoir. À ce jour, je n’ai pas d'informations concrètes de votre part concernant le remboursement en numéraire. Quand sera-t-il effectué à destination de OPODO ?

J’EXIGE le remboursement intégral (et non un bon d’achat) de mes billets annulés.
J'ai tenté de vous envoyer un courrier de mise en demeure à votre adresse d'agence à Lisbonne, communiqué sur votre site, mais le courrier m'a été retourné!
A défaut, je saisirai le tribunal judiciaire, chambre de proximité, qui ne pourra que faire application du droit. Il est tout à fait évident que, dans cette hypothèse, outre la demande en principal, je demanderai aussi au tribunal votre condamnation aux dépens, ainsi qu’au titre de l’article 700 du Code de Procédure Civile.

L.

(Remarque RéclameICI : réclamation résolue. L'utilisateur a évalué la marque)

Cette réclamation a une pièce jointe privée
10 sept. 2021
Lauriane a évalué la marque

6/10

Oui

Seriez-vous prêt à acheter de nouveau auprès de cette marque ?

La marque a été victime des aléas de la conjoncture. Je suis passée par une agence de voyage en ligne "Opodo" qui pour le coup a un service client hyper aléatoire... vous pouvez tomber sur une personne compétente et cinq autres qui brassent de l'air. J'ai passé des heures au téléphone et ai envoyé une vingtaine de mails. Le fait d'avoir un intermédiaire entre la compagnie aérienne et moi a rendu l'obtention de mon remboursement d'autant plus difficile. Quant à la RAM, très compliqué d'avoir ne serait-ce qu'une adresse postale valide dans le pays oú l'on vit. J'en avais trouvé une sur Lisbonne, via leur propre site internet, mais mon courrier recommandé m'a été retourné... J'ai dû faire des pieds et des mains pour avoir des réponses... Mais j'ai finalement été remboursée environ à 90%.

Leçon à tirer : si vous voyagez, évitez de passer par des intermédiaires... tout le monde se rejette la responsabilité. Passez en directe avec la compagnie aérienne.

Cette réclamation a été considérée comme résolue

Commentaires (0)