Performance de la Marque
N/A
/100
Aucune donnée disponible
Aucune donnée disponible
Indice de satisfaction au cours des 12 derniers mois
Classement dans la catégorie
  • Générali Service Réclamations
    7 boulevard Haussmann
    75456 Paris Cedex 09
Est-ce votre entreprise ? Cliquez ici

Generali - Réclamation generali. contact généralement absent et inefficace

Sans solution
ROro
ROro a déposé la réclamation
11 avril 2024
Tout d’abord, un petit récapitulatif de l’évènement pour lequel nous avons fait intervenir notre assurance :

En mars 2022, les étagères de la cuisine de l’appartement que nous louions (168 avenue de la République à La Madeleine) tombent sur la tête de ma colocataire.

Bilan : Un traumatisme crânien, des séquelles psychologiques sévères (notamment l’impossibilité pour ma colocataire de rester dans l’appartement), des objets cassés.

Des experts des assurances viennent évaluer les dégâts et, comme le veut leur travail, estimer la cause ainsi que les responsables de l’accident.

L’expert missionné par Generali (notre assurance) ainsi que l’expert missionné par la SCI de M. Carbonnier (le propriétaire) sont présents.

Les preuves ne sont pas nombreuses car l’agence Vlanderen Immo (dont le gérant est aussi M. Carbonnier) avait fait appel à un tiers pour retirer les étagères tombées. Pour autant, le verdict était sans appel : il ne s’agit pas d’une surcharge du meuble mais d’un défaut d’arrimage au mur. Les chevilles ont avec le temps coulissé sans même résister ce qui fait aussi penser que le type de chevilles choisies par la société Huis Renov (s’étant occupée de la pose - aujourd’hui fermée définitivement) n’était pas approprié.

Ces conclusions ont été tirées à la vue du nombre de trous au mur (laissés par les chevilles) et des photographies que nous avions prises avant la récupération des meubles (sans demande de l’agence - trouvables en pièces-jointes).

Tout semblait être propice à la clôture rapide du dossier afin de nous permettre d’avancer.

En septembre 2022, aucune nouvelle de l’assurance.
Nous rappelons le courtier AON qui nous dit qu’aucune expertise n’a été rendue à date.

Est-ce à nous de gérer le suivi entre l’assurance et l’expert engagé par ses soins ?

On raccroche avec la promesse qu’ils s’occupent de faire avancer notre dossier.

Aucun avancement, aucune communication.

Generali se contente de messages conditionnels (dont on se demande bien quelles sont les conditions…) : « nous vous informons que l’ensemble de vos dommages matériels et corporels seraient indemnisables par la compagnie adverse.»

Après de multiples relances auprès de AON / Generali, une réponse m’est parvenue le 2 avril 2024 :

« Le recours contre l'entreprise ayant installé les meubles étant très aléatoire et sa responsabilité n'a pas été prouvée formellement par les experts.
En effet, les meubles ont été installés plus de 4 ans avant les faits et n'avaient eu aucun problème jusqu'à la date du sinistre.
Dans ce dossier, en tant que locataire vous êtes responsable vis-à-vis de votre propriétaire des dommages causés à ses biens pendant votre occupation. »

Mes questions sont les suivantes :

Comment se fait-il qu’autant de temps se soit écoulé avant d’avoir établi un rapport ? (Qui semblait pourtant être conclu lors de la visite des experts).

Comment se fait-il que la responsabilité nous soit imputée en tant que locataires après nous avoir vu et affirmé que la faute était évidente au simple regard des photographies et du mur ?

Comment se fait il que votre expert, missionné pour examiner des faits en tant qu’indépendant, se retrouve à défendre les intérêts de l’agence au dépend des preuves et de la réalité ?
Car il existe bien tous les éléments matériels prouvant :
- Que les chevilles choisies n’ont pas été adéquates (voir les photos, elles sont en parfait état et n’ont visiblement pas freiné la chute des meubles)
- Le nombre de chevilles disposées sur le rail était insuffisant, cela a été relevé comme indiqué pendant l’expertise
- Les éléments à charge ont été communiqués aux deux experts (photos & vidéos)
- Les éléments matériels (les meubles et gravats) ont été retirés à la demande de l’agence immobilière dont le gérant est aussi le propriétaire de la SCI Res Publica.

Comment un expert ou une assurance peut-elle écrire une phrase d’une telle banalité « les meubles sont restés plus de 4 ans en l’état sans problème jusqu’alors ». Il me semble que la plupart du temps avant un sinistre tout allait bien.

J’ai dès lors effectué avec mon père, plusieurs appels afin de faire expressément remonter mon mécontentement et ma requête de faire modifier le dossier.
Le monsieur que nous avons réussi à joindre n’a pas accepté de nous transférer à un.e supérieur.e.
Les délais du notre dossier ne devaient pas lui sembler assez effarants.

Nous sommes encore 2 ans après l’accident, à remuer ciel et terre pour obtenir un retour décent et professionnel.

Est-il dans la charte de l’assurance Generali de laisser à ses client de faire six fois le travail de vos employés pour parvenir à une réponse et une juste résolution ?

Je rappelle que nous sommes des clientes étudiantes. Que le fait que le montant des indemnités matérielles soit faible ne devrait aboutir à un dossier bâclé. Cette somme est importante pour nous mais au delà d’une nécessité financière, c’est celle morale qui nous tient encore plus à coeur : nous ne sommes pas responsables de cet accident.
L’agence Vlanderen immo tenue par M. Carbonnier s’est montrée plus que malhonnête et malveillante. Il serait intolérable qu’elle obtienne de nous des dédommagements.

Cela m’est d’autant plus primordial depuis que j’ai récemment découvert que le gérant de l’agence Huis Renov (chargé de la pose des meubles) est lié au propriétaire alias gérant de l’agence immobilière puisqu’ils sont associés dans une SCI et étaient associés dans une autre.

Ainsi, je demande une réouverture, une réelle expertise non bâclée du dossier et des excuses concernant la gestion désastreuse de cette affaire.
Date d’expérience: 2 avril 2024
Cette réclamation a été considérée sans solution
Commentaires
Cette réclamation n'a pas encore de commentaire.