Performance de la Marque
N/A
/100
Aucune donnée disponible
Aucune donnée disponible
Indice de satisfaction au cours des 12 derniers mois
Classement dans la catégorie
Administration Publique
2 DIRMED N/A
3 DIRA N/A
...
ANAHN/A
Agence nationale de l’habitat
  • 0 808 800 700
  • Agence nationale de l'habitat
    8 avenue de l'Opéra
    75001 Paris
Est-ce votre entreprise ? Cliquez ici

Agence nationale de l’habitat (ANAH) - Accompagnement monprojetanah (rénovation) flou, biaisé, incohérent, décourageant et contreproductif

Sans solution
1/10
ANAH taule la renov
ANAH renov a déposé la réclamation
8 mai 2023 (Modifié le 25 juillet 2023)
Mise à jour du 23 juillet 2023: après plusieurs semaines et mois de cette situation trompeuse inacceptable de la part d'un organisme qui se réclame du Service Public, je n'ai aucune nouvelle. Et les accompagnateurs remplaçants (affichés comme "officiels" et fiables par l'ANAH), se sont montrés énergiques et rassurants au premier rencontre, mais ne cherchent pas à vous aider plus que ça : silence radio depuis la visite et le diagnostic des performances du logement (qui m'a bien été envoyé). Certes j'étais censé leur envoyer des nouveaux devis. Mais la situation vécue précédemment m'ayant totalement découragé et épuisé, je n'avance guère. Et certains artisans ne sont pas pressés non plus... Cependant, ces nouveaux "tuteurs" ne se soucient pas d'éventuelles difficultés que je pourrais rencontrer!
La suite de l'analyse de ce système "d'encouragement à la rénovation" reste donc la même : inefficace et incapable de donner des réponses cohérentes aux problèmes (ceux que le système engendre lui-même...)

Réclam'initiale :
Dans le cadre de MaPrimeRénov' et MPR Sérénité, un "accompagnateur rénov" est proposé par l'ANAH, voire obligatoire dans certains cas (au-delà d'un montant et pour "certifier" un gain minimum d'énergie (diminution des déperditions d'un logement).
Après 6 mois où on m'a laissé croire que je ne pouvais pas recourir à cet "accompagnement", soumis à un barème en fonction du revenu fiscal (à cause d'informations discordantes des conseillers France Rénov au 0808 800 700), j'ai entamé un dossier sur la plateforme monprojetanah.fr. On m'a proposé deux accompagnateurs. Celui que j'ai choisi (pour la proximité géographique ANNONCEE), s'est présenté pour une visite de mon domicile et "évaluer l'état énergétique du logement". On était mi-février.
A la signature du contrat, celui-ci m'à fait avancer des frais (normalement remboursés, compris dans la prime versée), contrairement à ce qui se pratique en général. Mais je fais confiance, puisque tout est officiel, même si j'ai également douté de la suite des événements⁷...
Lors de cette visite, qui est censée me renseigner sur "l'impact environnemental" de mon logement, l'opérateur m'annonce oralement des données vagues (étiquette énergétique, diminution escomptée des déperditions d'énergie, en fonction des travaux envisagés...). Par la suite, je ne reçois aucun compte-rendu de la visite. Je fournis des devis de travaux, pour que les améliorations soient étudiées en détail. Je ne reçois aucune confirmation de réception de mes devis (j'avais annoncé mon envoi le jour-même sur la plateforme monprojetanah, visible par tous les intervenants de mon dossier (opérateur/accompagnateur, ANAH).
Aucune nouvelle ne m'est donnée jusqu'à ce que j'appelle la "présidente" de la société, 2 semaines plus tard, qui m'annonce que mon dossier a pris du retard (pour lequel elle me donne au moins 4 raisons, un peu farfelues pour certaines). C'est donc plus d'un mois après la visite (le 22 mars) qu'on m'envoie des préconisations, dont la plupart sont surpassées par mes devis (je peux donc espérer que cela compense quelque peu l'évaluation de base, dont le détail reste toujours inconnue...). J'indique par retour de mail (23 mars) que, sans détail des calculs, je ne peux comprendre ces préconisations. Je ne reçois pas de réponse. J'écris de nouveau sur la plateforme ANAH, pour être visible de tous les acteurs de mon dossier. Quelques jours plus tard (le 29 mars), c'est par courrier que je reçois l'exemplaire des préconisations. Sans plus d'explications, copie exacte du mail. Nouvelle réponse de ma part, par e-mail, et cette fois, on m'appelle pour me dire, simplement, que je frôle mais n'atteins pas les "objectifs" (étiquette et seuil de gains d'énergie"). Et évidemment je n'ai toujours pas de support factuel pour mon logement. On me dit que je recevrai un compte-rendu des données techniques relatives à mon logement uniquement quand mon dossier sera déposé (engagement des travaux, et des frais, conséquents, qui en découlent).

Ce qui me dérange, c'est de devoir fournir énormément d'informations personnelles voire sensibles (photos du logement, avis d’impôts, titre de propriété,…), sans avoir de retours concrets de l'opérateur (je ne suis en effet en possession d'aucune preuve de la réalisation du service contracté). Ainsi que son manque d'investissement flagrant qui me fait perdre énormément de temps sur mon projet, très urgent, au niveau des menuiseries notamment (simple vitrage, certains sont manquants), alors que les travaux ne doivent pas commencer avant le bouclage des demandes d'aides (facteur très handicapant par rapport aux crédits d'impôts qui se pratiquaient avant MPR)
A titre de comparaison, pour établir un DPE (Diagnostic de Performances Energétiques), après quelques jours seulement, vous avez un dossier fourni, de plusieurs pages, sur l'ensemble des caractéristiques du logement. Et ceci pour une somme à peine plus importante que celle que j'ai déboursée ici, sans rien obtenir...
Pour alourdir le dossier, l'opérateur ne dispose d'aucun bureau physique dans mon département, contrairement à une adresse indiquée sur le contrat signé, relayée par plusieurs instances locales (ANAH, ADIL, ComCom, ...). J'ai été fortement induit en erreur par cette donnée, dont j'avais demandé confirmation à la présidente, début février, au téléphone.
D'ailleurs, après retour de la lettre de résiliation que j'avais envoyée en recommandé (le 17 avril, soit 2 mois après la signature du contrat, et qui n'a pu être remise), la délégation locale de l'ANAH m'a affirmé à demi-mots qu'elle était au courant de l'absence de locaux à l'adresse indiquée... Il y a donc défaut d'informations de la part d'un organisme dépendant de l'Etat. Et ce défaut d'information m'a délesté d'une somme, "dérisoire" par rapport au montant envisagé des travaux, mais bien surévaluée par rapport au service dont je n'ai aucune communication concrète.

Je précise que j'ai parfaitement suivi le parcours "fléché" depuis le site officiel de l'ANAH, et cet opérateur est bel et bien agréé par l'ANAH !!! Donc cette situation dépend, indirectement, des Ministères "de la Transition écologique" "de l'Economie, des Finances, et de la Relance" !


NB : Contact mail du site ANAH (logo petite enveloppe) non fonctionnel, on est obligé de passer par des recherches déviées.

Dernière nouvelle, qui m'arrive juste avant de publier cet avis : un mail en retour du signalement de cette situation à l'ADIL, sur conseil d'un de leur juriste, lors d'une journée consacrée à la rénovation. La personne qui m'écrit, juriste également, m'annonce qu'ils ne peuvent intervenir dans les dossiers MPR :) , qu"ils "nont aucune consigne sur les dysfonctionnements", qu'il faut voir directement avec l'ANAH ???? et que l'opérateur en cause est inconnu dans la base de données de mon département... alors que lors de l'entrevue, la juriste m'avait remis un livret publié par l'ADIL, où figurait le nom de cet opérateur, et son adresse fantôme!!!

Etrangement je commence à prendre goût aux rebondissements absurdes de cette farce. Mais je ris jaune, cette situation est déplorable, incompréhensible, dégoûtante, épuisante physiquement et moralement...
Donc maintenant, je publie sans attendre! Espérant que cette expérience s'améliorera et servira à d'autres, afin de prévenir des cas similaires, je vous remercie pour la lecture.
Date d’expérience: 17 avril 2023
ANAH taule la renov
ANAH renov a évalué la marque
2 août 2023

L'Anah est dépassée techniquement par le blabla politique des aides à la rénovation énergétique et la "loi résilience". Proclamée comme service publique, c'est toute la clique des ministres et le président de la république lui-même qui sont responsables de ce dysfonctionnement! Ce n'est pas nouveau, on nous prend pour des c...:!!

Cette réclamation a été considérée sans solution
Commentaires
Cette réclamation n'a pas encore de commentaire.